Devenir (sa) mère

Ma perception des choses a énormément changé sur une multitude de sujets depuis que je suis maman…Ce qui est frappant, c’est à quel point devenir mère nous tend un miroir sur ce qu’ont été les épreuves de la nôtre.

Combien de phrases convenues et banales avons-nous pu entendre, tellement stéréotypées qu’on n’y fait même pas attention ?
Ce n’est vraiment qu’aujourd’hui que je réalise à quel point ces lieux communs du langage n’étaient pas uniquement ennuyeux.. ils étaient les témoins désespérés d’un état émotionnel qui l’était tout autant. Et je ne l’ai probablement jamais compris…

Alors, de ce constat, il suffirait de conclure que la méthode n’était pas la bonne, qu’il y avait une autre façon de se faire comprendre, que j’aurais alors peut-être pu pendre la mesure du désespoir qu’il y avait en face de moi avant de la voir fondre en larmes.
Si, étant enfant, ce mode d’expression ne m’a pas atteint, rien ne sert de le reproduire, il faudrait le dire autrement, avant de le pleurer à mon tour.

Alors, on se forme, on s’informe, on essaie de parfaire ses bases. Et pourtant, qu’importent les efforts et les initiatives, il y a bien un moment où l’esprit est poussé dans ses derniers retranchements et n’a plus que des banalités à sortir comme des bouées de sauvetage déjà crevées..

“Tu vas me rendre dingue..”
” Tu n’es pas à l’hôtel ici..”
” Mais qu’est ce que j’ai fait pour mériter ça?”

Parce que tout simplement, quand la personne que tu aimes le plus au monde est également celle qui te griffe, te frappe, te mord de rage.. après avoir passé une nuit en pointillés à la réconforter au détriment de ton sommeil pour la 1128ème nuit d’affilée.. Tu ne peux que te réfugier dans des automatismes, aussi affligeants et culpabilisants soient-ils.

Et pourtant, quand s’apaise cette tempête émotionnelle, ce sont d’autres platitudes qui reviennent..

“Je l’aime plus que tout au monde..”
” Mon enfant c’est toute ma vie..”
” Je donnerais ma vie pour elle..”

Alors, je vais continuer à faire de mon mieux. Minute après heure après semaine après mois… Parce qu’en sortant les mêmes banalités, j’espère devenir une mère aussi merveilleuse que celle que j’ai eue ❤️

#jetaimemaman